- 502 -

Défiscaliser en investissant dans l’immobilier neuf

L’acquisition d’un bien immobilier neuf fait partie des stratégies envisageables pour payer moins d’impôts. Il existe en effet des niches fiscales auxquelles les contribuables peuvent profiter s’ils respectent les conditions d’éligibilité. Ce sont des solutions qui sont encadrées par des lois, prenant ainsi la forme de dispositifs. Les investisseurs ont donc intérêt à les connaître pour en tirer profit. Voici quelques informations utiles à ce sujet.

 L'Architecture, Grattes Ciels, Immeubles

Principe de défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière prend en réalité la forme d’un investissement locatif procurant certains avantages particuliers. En effet, les contribuables ont la possibilité d’acquérir ou de faire construire une maison ou un appartement neuf et de le mettre en location. En parallèle et selon les réglementations en vigueur, ils profiteront d’une importante réduction d’impôt sur leurs revenus globaux et pas seulement sur les loyers.

Le but pour l’État est de relancer le marché dans certaines zones parfois négligées et de stimuler la construction de toujours plus de logements. Les conditions d’éligibilité sont assez strictes. Cependant, les avantages sont assez nombreux pour les foyers étant soumis à de fortes pressions fiscales. Cela devrait leur permettre d’alléger considérablement leur redevance au fisc. D’autres informations à ce sujet sont disponibles sur defisc-info.fr.

Les meilleurs dispositifs à envisager

Tout d’abord, il est nécessaire d’évoquer en premier la Loi Pinel. Lancée en 2014, elle donne accès à des réductions d’impôts échelonnées de 12 %, 18 % ou 21 % pour un engagement respectif de 6, 9 et 12 ans. Pour en bénéficier, il faudra jeter son dévolu sur des biens situés dans des zones spécifiques que les textes ont définies avec précision. Évidemment, seuls les logements neufs ou en VEFA sont concernés.

En outre, il y a aussi le dispositif Censi-Bouvard qui incite à miser sur des résidences de services meublées. Selon les prescriptions de la loi du même nom, les investisseurs pourront tout d’abord se faire rembourser la TVA. Sinon, dans la limite de 300 000 euros, les propriétaires pourront également récupérer 11 % de réduction d’impôt, le tout étalé sur une période de 9 ans. L’amputation se fait toujours sur l’ensemble des revenus du foyer fiscal.

Bref, libre aux investisseurs alors de faire leur choix quant à la stratégie à adopter. Ils ne doivent pas s’attendre à des rendements très élevés. Pour cela, il s’agit de solutions réellement prévues pour les profils ayant une tranche marginale d’imposition (TMI) à plus de 30 %.

Finance

  1. 13 Avril 2022Les contrats d'assurance-vie qui contiennent des SCPI349